Une Semaine pour le théâtre tunisien en live streaming: Où tu seras, le théâtre est là

Une Semaine pour le théâtre tunisien en live streaming: Où
tu seras, le théâtre est là

Vu la complication de la situation sanitaire, et la détermination des organisateurs à défendre l’action culturelle et théâtrale, la “Semaine pour le théâtre tunisien” aura lieu malgré tout, mais avec un décalage d’une semaine et l’outil numérique sera une alternative pour honorer les engagements auprès du public, des professionnels et des artistes. “Là où tu seras, le théâtre sera là !” est le slogan choisi pour inciter le public à suivre la production tunisienne de chez lui du 22 au 28 mai en toute sécurité en streaming sur nos pages : https://www.facebook.com/JTCTunisie

Une année difficile pour les arts de la scène et pour la culture en général. La pandémie ne cesse de bloquer les horizons et de fermer les espaces pour réduire toute activité culturelle au silence. Quand on dit activité culturelle, cela ne signifie pas uniquement divertissement, bien-être et festivités et partage de bons moments de spectacles. Ou tout ce qui peut s’apparenter dans certains esprits à du luxe et du dérisoire. Mais le secteur artistique et culturel, toutes spécialités confondues, est une activité vitale pour ceux qui l’exercent. Cela fait plus d’une année que tous les professionnels du secteur vivent dans une extrême précarité, dans une pratique aléatoire et irrégulière de leur métier.

Dans ce marasme total, les différentes structures du paysage culturel, publiques et privées essayent, tant bien que mal, à s’adapter à cette situation changeante, à chercher des brèches, des possibilités et des alternatives aux différentes annulations des rendez-vous manqués, et qui laissent, en plus d’une grande amertume, une opportunité de travail perdue.

Vu l’état de léthargie que connaît le secteur, et l’arrêt de la dynamique artistique et surtout l’annulation des JTC 2020, le comité directeur des Journées théâtrales de Carthage sous l’impulsion de l’Etablissement national de la promotion des festivals et des manifestations culturelles et artistiques a tenté de pallier ce manquement avec les outils qui lui ont été possibles et a cherché une alternative en organisant pour ce mois de mai  une semaine pour le Théâtre tunisien.

Cette manifestation, qui a trouvé dans l’outil numérique une possibilité viable, est une simple  initiative qui a pour objectif de mettre en avant la production théâtrale de l’année 2019-2020 et se veut une opportunité pour redynamiser le secteur afin de faire profiter les créations laissées sans programmation  les espaces restés longtemps fermés.

Même si cela va être derrière les écrans, sans la communion d’une salle de spectacle, sans cette intimité avec le spectacle vivant, une semaine pour le Théâtre tunisien, s’est défini un simple et modeste objectif, qui, en ces temps morbides, paraît un exploit : contribuer au retour de l’activité culturelle, se tendre la main mutuellement pour dépasser les maux et donner de l’espoir dans l’attente de l’organisation de la prochaine édition des Journées théâtrales de Carthage.  Cette semaine pour le Théâtre tunisien  est, bien entendu, non compétitive et propose une quarantaine de pièces théâtrales tunisiennes professionnelles et amateurs choisies par un comité de sélection. Certaines sont destinées au public adulte et d’autres aux enfants. Toutes ces créations théâtrales n’ont pas eu l’occasion d’être programmées suffisamment en raison de la crise sanitaire.

Les organisateurs seront tenus d’ajuster le programme déjà annoncé suivant les dernières mesures prises par le gouvernement, mais ce qui est certain, c’est que cette semaine pour le Théâtre tunisien aura bien lieu, rien que pour permettre aux artistes d’exister.

Asma DRISSI