Tunisie : Un touriste britannique sur 5 entend passer ses vacances en Tunisie, selon un sondage WTM

Tunisie : Un touriste britannique sur 5 entend passer ses vacances en Tunisie, selon un sondage WTM

Un Britannique sur cinq affirme qu’il peut se rendre en pour des vacances, maintenant que le Foreign Office a assoupli ses conseils de Voyage, selon une commanditée par les organisateurs du Salon « World Travel Market » qui s’ouvre demain lundi à Londres pour se poursuivre jusqu’au 8 novembre courant, et dont les résultats ont été publiés ce dimanche par le site « Breaking travel news ».

Il a été demandé, dans ce sondage à 1.000 Britanniques qui ont passé des vacances en 2017 de répondre à la question que voici : « Le britannique a récemment annulé son avis déconseillant les en Tunisie. Quelles sont les chances que vous visitiez le pays à l’avenir? »

Près d’un sondé sur dix pour cent a répondu « peu probable », 7% ont dit « assez probable », et quatre pour cent ont estimé cette perspective « extrêmement probable », soit un total de 20 pour cent qui pensent qu’un voyage en Tunisie est à l’ordre du jour.

Plus de 45 millions Britanniques ont passé des vacances à l’étranger en 2016, ce qui pourrait signifier que neuf millions de consommateurs britanniques choisiront la Tunisie comme destination de vacances pour l’été 2018.

Avant l’interdiction décrétée en 2015, environ 420.000 Britanniques avaient voyagé en Tunisie chaque année, un chiffre qui est tombé à un peu plus de 23 000 en 2016 en raison des restrictions du Foreign Office.

La de l’Office national tunisien du tourisme au Royaume-Uni estime que le atteindra 30 000 en 2017, et passera plus qu’au double en 2018 pour atteindre 65 000.

Sitôt les conseils du de Londres annulés en juillet dernier, les tour-opérateurs britanniques comme Thomas Cook ont repris les ventes sur la destination Tunisie.

Cette de la confiance des vacanciers britanniques, on la retrouve aussi chez l’industrie du voyage dont les avis des opérateurs ont été également sollicités par WTM Londres.

Interrogés sur les destinations au sujet desquelles ils ont l’intention d’avoir des rencontres d’affaires, dix pour cent ont évoqué la Tunisie.

Il leur a été ensuite demandé s’ils vont signer des contrats avec les exposants tunisiens. Leur réponse a été affirmative à hauteur de 77 pour cent.

En outre, 82 pour cent des ceux sondés dans l’enquête sur les ventes de vacances ont indiqué que l’industrie du tourisme a la responsabilité d’aider et de soutenir les pays qui font face à des pressions extérieures, comme la Tunisie, la Turquie et l’Egypte.

L’Office national du tourisme tunisien sera présent au Salon WTM de Londres pour véhiculer le message que « la Tunisie est de nouveau ouverte aux affaires ».

La Tunisie a un littoral qui s’étend sur environ 1400 kilomètres sur la Méditerranée, et dispose de près de 800 hôtels et de 10 parcours de golf de facture internationale.

Le du Salon WTM Londres, Paul Nelson, a déclaré que « le tunisien a énormément soutenu l’industrie touristique du pays pendant la crise », ajoutant que « le gouvernement britannique a travaillé en étroite collaboration avec les autorités tunisiennes et que le Foreign Office, en levant l’interdiction de voyage en été, a expliqué que le gouvernement tunisien a amélioré les mesures de et de protection dans les grandes villes et les sites touristiques ».

« Ces efforts signifient que les vacanciers britanniques sont désireux de revenir à une destination qui a été très populaire auprès des Britanniques depuis de nombreuses années ».

Par African

africanmanager.com