Tunisie: un ministre condamné sans le savoir, démissionne

Tunisie: un ministre condamné sans le savoir, démissionne

Un tunisien ayant tout récemment appris qu’il avait été condamné à la prison il y a trois ans, a présenté aujourd’hui sa et indiqué avoir fait appel du jugement. Fadhel Abdelkéfi, des Finances par intérim depuis avril 2017 et de l’ et de la Coopération internationale, a affirmé à la radio privée Mosaïque FM avoir été condamné en 2014 dans une affaire intentée par la douane tunisienne un an plus tôt.

Selon des locaux, cette affaire est liée au d’une somme importante de du temps où il dirigeait la d’intermédiation en bourse Valeurs. M. Abdelkéfi a assuré à la radio avoir appris en août 2017, à travers la publication de son jugement sur Facebook, qu’il avait été condamné trois ans auparavant par contumace à une peine de prison non précisée et à une amende de 1,8 million de dinars (environ 640.000 €) selon les .

« Je remercie les personnes qui ont publié le jugement parce que c’est grâce à elles que j’ai pu interjeter appel » le 10 août 2017, poursuit-il sans préciser la teneur du jugement. M. Abdelkéfi a expliqué avoir démissionné de ses fonctions ministérielles pour pouvoir « comparaître devant la justice (le 7 septembre) en tant que simple citoyen et non pas comme membre du  ».

Dans une brève déclaration à , le Premier ministre Chahed a indiqué avoir accepté la de Fadhel Abdelkéfi, affirmant « respecter (son) choix de se présenter devant la justice » en tant que simple citoyen. Il lui a toutefois demandé de « continuer à gérer les affaires courantes » des deux ministères jusqu’à son remplacement.

Le Figaro.Fr

www.lefigaro.fr