Tunisie-Portugal : Une attractivité réciproque

Tunisie-Portugal : Une attractivité réciproque

La célébration du 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Tunisie et le Portugal sera marquée par une série de rendez-vous de haut niveau. Le tout premier sera la visite à Tunis, les 20 et 21 novembre, du Premier ministre du Portugal, António Costa, à la tête d’une importante délégation officielle et d’opérateurs économiques. Aussi, le président Béji Caïd Essebsi vient-il d’adresser une invitation au président de la République du Portugal, Marcelo Rebelo de Sousa (un éminent constitutionnaliste qui avait suivi de près l’élaboration de la nouvelle constitution tunisienne qui vient d’être traduite en portugais) pour une visite officielle en Tunisie.

Pour le Premier ministre du Portugal, son déplacement à Tunis, le premier d’un chef de gouvernement depuis 2011, sera l’occasion de coprésider avec son homologue tunisien, Youssef Chahed, la 4e réunion de haut niveau, une cérémonie de signature d’une série d’accords et l’ouverture d’un forum d’affaires. Deux importantes annonces seront faites: la création d’une chambre mixte de commerce et d’industrie, qui sera présidée par Me Donia El Hedda Ellouze, et d’une association d’amitié, dont le chef de file sera Zied Tlemçani.

Ces deux leviers, avec le forum d’affaires et le conseil d’affaires tuniso-portugais, présidé par Hichem Elloumi, et leurs homologues et partenaires au Portugal, seront particulièrement utiles pour hisser les échanges commerciaux et les flux d’investissement entre la Tunisie et le Portugal à un niveau nettement supérieur. La balance commerciale, avec un volume de 541 millions de DT en 2016, reste en deçà des potentialités des deux pays. Le nombre des entreprises portugaises implantées en Tunisie n’est que de 46 unités (cimenteries, textile, agroalimentaire, industrie du liège, etc.) et une seule entreprise tunisienne (Coficab) s’est installée au Portugal. Malgré la modestie de leur nombre, elles constituent cependant de véritables succès et peuvent servir de références incitatives pour les autres opérateurs économiques des deux pays qui envisagent de s’y lancer.

Un seul obstacle relevé, la méconnaissance des opportunités qui s’offrent ici et là. La Tunisie et le Portugal partagent de grandes ressemblances de taille, de population, de transition démocratique, d’incitations à l’investissement et de facteurs de compétitivité. L’attractivité est réciproque, comme le souligne ce dossier spécial, à travers des interviews, des articles et des reportages. Une séquence particulièrement significative, l’amorce de l’enseignement de la langue portugaise en Tunisie, avec une première expérience probante à Sadiki.

Que faut-il attendre de la visite à Tunis du chef du gouvernement portugais?

La visite en Tunisie du Premier ministre du Portugal, M. Antonio Costa, intervient à l’occasion de la 4e réunion tuniso-portugaise de haut niveau, mécanisme de dialogue périodique et de rencontres régulières institutionnalisé par le traité d’amitié, de coopération et de bon voisinage signé le 17 mai 2003. La première d’un PM portugais depuis mars 2010 et intervenant en réponse à celle effectuée par le chef du gouvernement tunisien à Lisbonne en mai 2015 à l’occasion de la 3e réunion de haut niveau, constituera incontestablement une étape importante d’intérêt particulier des relations tuniso-portugaises, qui connaissent ces derniers temps une dynamique remarquable touchant tous les domaines tant politique, économique que culturel.

Capitalisant sur le partage des liens historiques et culturels, une volonté politique partagée, une vision commune sur les défis de l’avenir, l’interdépendance des intérêts sécuritaires et économiques, la Tunisie et le Portugal partageant également les principes et valeurs de la démocratie et des droits de l’Homme, s’emploient conjointement et activement à approfondir un véritable partenariat global orienté vers le futur, en perpétuelle évolution.

Sur le plan politique, cette visite constituera un témoignage renouvelé d’appui et de solidarité du Portugal à notre pays, le percevant comme «un modèle et un exemple» qui a réussi sa transition démocratique, en dépit des difficultés dont il est pleinement conscient, ne ménageant aucune occasion pour plaider auprès de ses partenaires de l’UE en faveur d’un appui conséquent et solidaire à même de répondre aux aspirations tunisiennes. Un des moments forts de cette visite sera la signature d’une déclaration commune par le chef du gouvernement Youssef Chahed et son homologue portugais, Antonio Costa, ainsi que la signature de plusieurs accords de coopération bilatérale, notamment dans les domaines financier, de l’école numérique, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, du transport maritime et bien d’autres venant enrichir davantage le cadre légal déjà intense entre les deux pays.

La diplomatie économique en faveur du renforcement du partenariat économique sera également à l’honneur et occupera une place importante de l’agenda de cette visite. Compte tenu du fort potentiel de diversification et de l’intérêt croissant des investisseurs portugais à s’implanter en Tunisie dans plusieurs domaines de leur expertise avérée et d’intérêts réciproques, un forum économique sera organisé à cette occasion avec la participation d’hommes d’affaires représentant le patronat portugais.

Déjà actif et pourvoyeur important d’investissements avec 46 entreprises en Tunisie, générant un montant d’environ

1 400 MDT et employant 3 158 salariés, le Portugal ne cesse d’exprimer son intérêt pour renforcer son partenariat économique en Tunisie, voire développer des projets structurants stratégiques qui ne manqueront pas d’insuffler une dynamique de progrès vers des partenariats solides d’intérêts mutuels.

La création d’une Chambre de commerce et d’industrie tuniso-portugaise sera également annoncée à cette occasion et constituera avec le Conseil d’affaires, déjà opérationnel, un nouveau mécanisme complémentaire d’appui qui ne manquera pas de donner une forte impulsion à la promotion des investissements et au développement des échanges commerciaux entre les deux pays.  Pour assurer la pérennité de cette dynamique, une autre dimension de partenariat triangulaire, notamment en Afrique, est aussi à envisager.

Je dirais, en conclusion, que la visite prévue en Tunisie du Premier ministre du Portugal, M. Antonio Costa, intervenant au moment où les deux pays célèbrent le 60e anniversaire de leurs relations diplomatiques, ne manquera pas de consolider la dynamique remarquable et la nouvelle dimension caractérisant les relations tuniso-portugaises et reflétant la proximité liant la Tunisie et le Portugal.

Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à aller passer leurs vacances au Portugal. Comment encourager des flux inverses de touristes portugais en Tunisie?

Un des défis majeurs de notre pays demeure la reprise du flux touristique, fortement impacté après les attentats du Bardo et de Sousse, et le Portugal ne déroge pas à cette ambition. Dans ce cadre, et dans l’objectif de restaurer l’image de notre pays et de promouvoir la destination Tunisie, on a privilégié la communication et la culture comme outils essentiels de promotion, au pouvoir plus persuasif que les campagnes de marketing pour regagner la confiance des touristes portugais.

Au-delà de la participation régulière et active au Salon international du tourisme du Portugal (BTL) et aux différents Salons spécialisés de voyage, en collaboration avec le Bureau de l’Ontt, les agences de voyages et les groupes hôteliers tunisiens, l’Ambassade œuvre, à travers les conférences de presse et les communications de proximité, à promouvoir la destination Tunisie auprès du large public, des T.-O. et des professionnels du tourisme. Il s’agit de rassurer nos partenaires sur les conditions de sécurité et de stabilité de notre pays ainsi que des avancées enregistrées dans son processus de transition démocratique.

Aussi, l’introduction de la culture comme une importante force dans la promotion de la compréhension mutuelle entre les peuples et la promotion de notre patrimoine culturel et civilisationnel, à travers l’organisation à Lisbonne de plusieurs activités culturelles, ont laissé un impact très positif et porteur. L’organisation d’une exposition artistique de peintres contemporains, de journées cinématographiques tunisiennes et récemment de la soirée de musique tunisienne à la prestigieuse Fondation Gulbenkian a constitué une excellente opportunité pour présenter positivement notre pays au public portugais.

Confortée par la réactivité de notre compagnie aérienne Tunisair qui a renforcé ses dessertes en triplant sa capacité, passant d’un seul vol à trois vols par semaine, cette nouvelle approche a donné des résultats positifs et a permis d’enregistrer, jusqu’au 30 septembre 2017, une hausse de l’ordre de 111,3 % par rapport à la même période de 2016 avec un nombre de 12 918 touristes portugais.

Rappelons que notre pays jouit d’une image très positive au Portugal et d’un grand intérêt que connaît la destination Tunisie chez un grand nombre de touristes portugais et lusophones.

Une seule entreprise industrielle tunisienne est implantée au Portugal. A votre connaissance, d’autres sont-elles sur le point de suivre cet exemple?

Effectivement, il n’y a pas d’investissements tunisiens au Portugal à part celui de l’entreprise des composants électriques et mécaniques Coficab implantée à Guarda, au nord du Portugal. Mais, ces derniers temps l’on a constaté un intérêt de plus en plus accru pour le site portugais, notamment dans les domaines des industries pharmaceutiques, de l’agroalimentaire (huile d’olive).

Quelles sont les opportunités qui s’offrent aux entreprises tunisiennes au Portugal?

Il y a certes des mesures incitatives mais je ne pense pas qu’elles soient plus intéressantes que celles qu’offre la Tunisie et que nous essayons d’avancer dans la promotion des investissements étrangers dans notre pays, à savoir la proximité géographique, la qualification des ressources humaines, la fiscalité positive et la simplification des services administratifs, sans compter le fort potentiel de notre pays dans plusieurs secteurs porteurs dans lesquels la Tunisie dispose d’avantages comparatifs importants.

Les éléments de similitude et de complémentarité entre la Tunisie et le Portugal (proximité géographique, taille réduite des entreprises, essentiellement des PME, fiscalité avantageuse…) font du Portugal un partenaire privilégié pour la Tunisie.

Comment se présente la communauté tunisienne au Portugal?

La communauté tunisienne au Portugal, qui demeure une de nos priorités, n’est pas nombreuse, comptant environ 400 ressortissants immatriculés au service consulaire de l’Ambassade, établis essentiellement à Lisbonne et à Porto et dont une soixantaine ont acquis la nationalité portugaise. Ce nombre total demeure fluctuant en raison de la mobilité de plusieurs d’entre eux.

Compte tenu de plusieurs affinités liant les deux peuples, la communauté tunisienne n’a pas de préoccupations particulières et est bien intégrée dans la société portugaise, tout en préservant les liens avec la Tunisie. Outre une dizaine de compétences parmi les chercheurs, les universitaires ou ceux travaillant pour leur propre compte, la majorité de nos ressortissants travaillent dans les secteurs des services (restauration, commerce de proximité, centre d’appels, surfaces de distribution). Toutefois, certains qui ont un niveau d’instruction et de qualification faible sont dans des situations vulnérables.

Outre les prestations consulaires fournies à nos ressortissants en veillant à garantir la qualité et la réactivité du traitement des services demandés, l’Ambassade, soucieuse d’entretenir des relations de proximité, s’évertue à se réunir périodiquement avec les membres de la communauté tunisienne et à les appuyer dans leurs démarches administratives et différentes requêtes auprès des autorités portugaises. Aussi tient-elle à les associer aux différentes manifestations qu’elle organise : fêtes nationales ou religieuses, ainsi qu’à toutes les activités culturelles.

De plus en plus d’étudiants tunisiens poursuivent leurs études au Portugal. Combien sont-ils et dans quelles spécialités?

Parmi les membres de notre communauté, on dénombre ces dernières années quelques étudiants, au nombre très réduit (une dizaine) nouvellement arrivés pour poursuivre leurs études dans les universités portugaises en master ou en recherche, principalement dans les disciplines de la biologie et des finances. L’Ambassade s’emploie à examiner avec les partenaires portugais les moyens susceptibles d’institutionnaliser une coopération fructueuse dans le domaine universitaire permettant de favoriser la mobilité et l’échange de nos étudiants, l’échange des chercheurs et, le cas échéant, de leur faire bénéficier de bourses d’études.

www.leaders.com.tn