Tunisie – Heureux, qui comme Abdelkarim Zbidi ?

Tunisie – Heureux, qui comme Abdelkarim Zbidi ?

Le dernier sondage d’opinion dont les résultats ont été publiés ce samedi, démontre si besoin était, que plus de 95% des tunisiens sont satisfaits du rendement de la grande muette, soit l’armée tunisienne.

Notre armée nationale a su, en effet, dans les moments les plus difficiles, montrer qu’elle était réellement nationale et républicaine. Par ailleurs, et sur le plan efficacité et sérieux, elle surclasse tous les autres métiers. Nous avons l’impression que nos soldats sont partout, là où il le faut. Ils sont sur les hauteurs, en train de combattre les terroristes, payant à l’occasion, un lourd tribut en vies humaines. Ils sont déployés dans le désert à lutter contre les terroristes et les contrebandiers. Ils sont dans nos villes, quand « les autres » sont dépassés. Ils protègent à leur corps défendant les biens et les vies des tunisiens, sans jamais protester, ni même, se plaindre. Ils sont là, dans les moments difficiles, à donner le coup de main qu’il faut, comme çà a été le cas ces derniers jours, pour secourir les victimes des intempéries…

A la tête de cet appareil, un homme qui contraste avec la gravité des missions et le tumulte des armes et des combats, un homme dont la sagesse et le calme ont réussi à maintenir la grande muette en dehors de tout tiraillement. Et ce n’est pas faute d’avoir essayé de la part de plusieurs parties qui voulaient l’impliquer dans un sens ou dans l’autre…

Andelkarim Zbidi, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a su, et sait, chaque jour, démontrer qu’il est l’homme des missions délicates. Et plus les missions sont délicates et critiques, plus il est calme et zen, souriant en face de l’adversité… Il a su travailler en silence et en toute discrétion, pour orchestrer cette énorme machine sans qu’elle ne fasse le moindre couac. Il faut dire qu’avec son statut de médecin, il avait tous les atouts pour travailler avec calme et sérénité dans un milieu stressant et explosif ! Il sait garder le sourire qui tranquillise, et sa bonhomie qui redonne espoir. Il est tellement calme, et tellement serein, que le jour où il a prononcé deux mots assez crus… il a foutu la trouille à tout le monde, et ses propos pris pour des menaces, ont été suivis d’un silence de tombe !

Si seulement tous les médecins qui se sont convertis dans le travail gouvernemental avaient ces grandes qualités… Mais, malheureusement, l’expérience nous a montré exactement le contraire, à commencer par d’anciens présidents de la République et de l’assemblée, pour finir avec les nombreux ministres soi-disant médecins qui ont démontré leurs limites dans tous les domaines, celui de la santé compris…

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.*