Tunisair est prête à assurer des vols sécurisés, avec un taux de remplissage ne dépassant pas les 40%

Tunisair est prête à assurer des vols sécurisés, avec un
taux de remplissage ne dépassant pas les 40%

La compagnie nationale est prête à assurer des vols sécurisés, selon les normes de protection et de prévention nécessaires, avec un taux de remplissage ne dépassant pas les 40%, pour éviter la propagation du coronavirus, a fait savoir samedi le président-directeur général de Tunisair, Elyes Menakbi, dans une déclaration à l’agence TAP.

Menakbi a estimé qu’avec l’ouverture des frontières aériennes, à partir d’aujourd’hui samedi, et malgré les difficultés financières que connait la compagnie aérienne tunisienne, cette dernière serait en mesure d’assurer des vols, surtout qu’elle s’est penchée, durant la période de confinement, sur la maintenance de sa flotte et l’élaboration d’une stratégie marketing en coordination avec le ministère du Tourisme.

«  a réussi à relever les défis en rapatriant plus de 25 mille citoyens bloqués dans de nombreux pays dans le , et en assurant l’approvisionnement du pays en tonnes d’équipements médicaux, en un temps record, et ce, durant cette crise sanitaire », a encore noté le responsable.

Et d’ajouter que «  appuiera toujours l’économie du pays et demeurera l’ambassadeur de l’identité tunisienne à travers le et constitue un acquis qui ne peut pas être privatisé, malgré les campagnes de dénigrement qui la cible ».

Le PDG a souligné, dans ce cadre, que la compagnie a besoin, en urgence, d’un financier de la part de l’Etat, de l’ordre de 100 millions de dinars (MD), afin qu’elle puisse jouer convenablement son rôle, et lancer de destinations surtout vers l’Afrique, ce qui permettra d’attirer des investisseurs et d’impulser l’exportation de produits , en particulier agricoles, outre le lancement de nouvelles lignes de l’intérieur du pays vers un certain de pays européens ».

Menakbi a rappelé, par ailleurs, que a réalisé, en 2018, des bénéfices annuels de l’ordre de 1500 MD, et que les bénéfices de 2019 avoisineront les 1700 MD, ce qui prouve l’ de la situation financière de la société.

Il a souligné, aussi, l’impératif de finaliser les réformes nécessaires au sein du transporteur national, notamment en ce qui concerne le licenciement de 1200 agents, et de concevoir les mesures permettant d’assurer la relance de l’économie nationale et de soutenir la filière de l’exportation.

Il convient de noter que a mis en place toutes les précautions préventives nécessaires pour sécuriser ses vols de et vers les différentes destinations du monde, et ce, conformément au protocole sanitaire en vigueur au niveau international. Ainsi, tous les équipements de seront mis à la disposition des passagers et des équipages.

« Par ailleurs, les prix des billets ont été fixés en veillant à assurer une marge de bénéfice minimale au profit du transporteur national, sans opter à des augmentations », a-t-il dit.