Pour conflit d’intérêts, Elyès Fakhfakh se désiste de ses parts dans un groupe de sociétés

Pour conflit d’intérêts, Elyès Fakhfakh se désiste de ses
parts dans un groupe de sociétés

 

Le ministre chargé des droits de l’homme, de la relation avec les instances constitutionnelles et de la société civile, Ayachi Hammami a annoncé vendredi sur Mosaïque-FM que le chef de gouvernement Elyès Fakhfakh a entamé les procédures en vue de se désister de des parts qu’il possède dans un groupe en vue de se conformer à la loi sur la déclaration du patrimoine et le conflit d’intérêts.

Il a ajouté que le chef du gouvernement a procédé à la déclaration de ses biens en compagnie des autres membres de son cabinet et qu’il a déjà cédé les fonctions de manager depuis un certain temps et seule reste la question de la propriété de ses parts qui s’élèvent à 22% et pour lesquelles il a décidé d’entamer la procédure de désistement par la cession ou la vente.

A remarquer que le député Yassine Ayari a annoncé avoir déposé trois plaintes contre Elyès Fakhfakh l’accusant de détenir des actions dans une société dont l’unique client est l’Etat ce qui constitue un cas avéré de conflit d’intérêts.

Pour sa part le président de l’INLUCC Chawki Tabib a considéré que la détention de parts d’une société qui est contractuelle avec l’Etat constitue un conflit d’intérêts et l’a appelé à régulariser sa situation dans un délai d’un mois.