Plénière consacrée au débat avec Elyes Fakhfakh sur les 100 premiers jours de l’action du gouvernement

Plénière consacrée au débat avec Elyes Fakhfakh sur les 100
premiers jours de l’action du gouvernement

L’Assemblée des représentants du peuple tient, ce jeudi, une séance plénière consacrée à un dialogue avec le chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh, sur le bilan des cent premiers jours de l’action du gouvernement.

Cette séance parlementaire s’inscrit dans le cadre de l’exercice par l’Assemblée des Représentants du Peuple de sa mission de contrôle sur le travail gouvernemental. Elle a démarré en présence de 149 élus et des membres du gouvernement.

Dans son allocution prononcée à l’entame de la plénière, le président de l’ARP, Rached Ghannouchi, a indiqué que « les réussites réalisées dans différents domaines ne peuvent cacher les répercussions de la crise sanitaire et ses effets sociaux et économiques qui laissent profiler une crise aiguë pour le pays ».

« Tous les sont à rouge, notamment le de croissance, le déficit budgétaire, la hausse du taux de et la récession économique », a-t-il déploré.

Selon lui, cette aura « des répercussions sur la paix sociale ».

Il a, également, mis l’accent sur l’impératif d’entamer les grandes nécessaires pour rééquilibrer les finances à travers l’élaboration d’une réforme fiscale globale, le réexamen du système de et la réforme des établissements publics.

Le président de l’ARP a appelé toutes les parties à « l’apaisement » et à « dépasser les tiraillements » et à « partager le poids des responsabilités ».

Ghannouchi a salué la réussite de la dans sa lutte contre la pandémie du Covid-19, « malgré les moyens limités de l’État ».

« L’unité est exigée entre toutes les institutions et au sein de la communauté nationale pour faire face aux difficultés et aux défis et à leurs répercussions », a-t-il insisté.

Le président de l’ARP a rappelé l’interaction et la entre le pouvoir législatif et exécutif, notamment la des pouvoirs par le parlement au gouvernement pour émettre des décrets de manière rapide et efficace.

Rached Ghannouchi a annoncé, au début de la séance, la des députés Mabrouk Korchid, Kamel Awadi et Ayachi Zammel du bloc parlementaire « Tahya Tounes », qui ne compte désormais que 11 élus.