Mondial 2018 – Youssef Msakni : « Nous n’avons pas peur de la Libye»

Mondial 2018 – Youssef Msakni : « Nous n’avons pas peur de la Libye»

La Tunisie à un pied et quatre orteils en Russie. Invaincus, les Aigles de Carthage n’ont besoin que d’un nul face à la Libye pour assurer leur qualification au Mondial 2018. Ce samedi, les deux sélections se retrouvent au stade de Radès pour le compte de la dernière journée des éliminatoires.
Les  Aigles de Carthage, leaders du groupe A des éliminatoires du Mondial 2018 avec 13 points devant la RD Congo (2e/10 points), n’auront besoin que d’un point pour valider leur billet pour la phase finale du mondial Russie 2018. Youssef Msakni a été, de très loin, l’acteur le plus décisif de cette course pour la Russie 2018. De nouveau au meilleur de sa forme, l’attaquant du club qatari d’Al-Duhail a permis à la Tunisie d’arracher 4 points précieux lors de ses deux derniers déplacements.
«Grâce à Dieu, notre campagne a été jusqu’ici une réussite. Se présenter ainsi, samedi prochain (11 novembre 2017, Ndlr) à Radès, pour notre dernier match, et n’avoir besoin que d’un seul point pour se qualifier est, indéniablement, une très bonne chose, a confié Msakni au site Fifa.com. L’actuelle sélection tunisienne a beaucoup de caractère, et nous l’avons démontré lors de nos deux dernières rencontres, face à la République démocratique du Congo et la Guinée. A chacune de ces occasions, malgré notre retard, nous avions été capables de rentrer à la maison avec des résultats positifs qui ont fait toute la différence», explique Msakni.
En cas de résultat positif face à la Lybie, la Tunisie assurera sa qualification au Mondial 2018. Et ça sera pour la cinquième fois de son histoire et la première depuis le Mondial en Allemagne en 2006.
Le joueur du Club Al Duhail du Qatar a indiqué au site de la FIFA : « nous n’avons pas peur de la Libye mais nous devons nous méfier car la Libye a une histoire et ce n’est jamais facile de l’affronter. Je ne me souviens pas que nous les ayons battus ou qu’ils nous aient battus facilement. Ces matches se terminent à chaque fois par 1:0 ou 2:1. Le match est une question de vie ou de mort pour la Tunisie. Nous devrons être bien préparés et concentrés dès le coup d’envoi ».

www.africatopsports.com