Mohamed Jmour : Le procureur de la République accusé de couvrir les crimes d’Ennahdha

Mohamed Jmour  :  Le procureur de la République accusé de couvrir les crimes d’Ennahdha

Le Collectif de défense de Chokri Belaid et Mohamed Brahmi a réclamé, de nouveau, une enquête sur l’appareil secret d’Ennahdha, accusé d’être impliqué dans les assassinats politiques “, a déclaré, mercredi, Mohamed Jmour, membre du Collectif de défense.

Jmour s’exprimait en marge d’un rassemblement hebdomadaire du Front Populaire devant le siège du ministère de l’Intérieur pour demander “toute la vérité” sur les assassinats du secrétaire général du Parti des patriotes démocrates unifié (PPDU), Chokri Belaid (6 février 2013) et du coordinateur du Courant populaire Mohamed Brahmi (25 juillet 2013).

Il a également appelé à dévoiler la vérité sur “l’appareil secret” du mouvement Ennahdha.

Dans une déclaration à TAP, Jmour s’est dit étonné de voir les investigations stagner au stade de l’enquête préliminaire. Il a réaffirmé la détermination du Front Populaire à connaitre la vérité et à soutenir les efforts du collectif de défense à dévoiler les commanditaires des deux assassinats et la vérité sur l’appareil secret d’Ennahdha.

Par ailleurs, le dirigeant du FP, a accusé certaines parties dont en premier lieu le procureur de la République, de ” couvrir les crimes du mouvement Ennahdha “, évoquant la possibilité de saisir la justice française, surtout que des suspects appartenant à l’appareil secret, détiennent la double nationalité franco-tunisienne.

Jmour a estimé que le président de la République en tant que président du Conseil de Sécurité National avait un rôle important dans l’activation dudit conseil et la création d’une commission spéciale pour enquêter sur l’infiltration les institutions d’Etat.

    Leave a Reply

    Your email address will not be published.*