Moez Chakchouk: Tunisair ne doit pas renoncer à sa position sur le marché international

Moez Chakchouk: Tunisair ne doit pas renoncer à sa position
sur le marché international

Le ministre du Transport et de la Logistique, Moez Chakchouk a déclaré, lundi, que la compagnie aérienne nationale Tunisair ne doit en aucun cas renoncer à sa position sur le marché international malgré l’obsolescence de sa flotte, soulignant l’importance de rationaliser sa rentabilité.

S’exprimant, lors d’une séance d’audition organisée par la commission parlementaire de la réforme administrative, de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption, et du contrôle de gestion des deniers publics, le ministre a fait savoir que le plan de sauvetage commercial de Tunisair ambitionne de générer des revenus de 673 millions de dinars vers la fin de 2021.

Il a ajouté que la compagnie nationale devrait assurer le transport de près de 1,5 millions de passagers en 2021, puisque selon lui, 15 avions ont été réhabilités outre le fait que les efforts seront conjugués afin de reconquérir le marché libyen.

D’autre part, le ministre a indiqué qu’un programme de réhabilitation de 18 appareils d’ici juillet prochain, est actuellement en cours, faisant savoir que son département a entamé des réunions avec le gouvernement, au cours des dernières semaines, afin d’obtenir un appui supplémentaire. L’objectif étant de sauver la compagnie, en attendant sa restructuration.

Selon lui, le gouvernement veut absolument préserver le groupe Tunisair, et ce, dans le cadre d’une politique de développement de ses différentes sociétés. Le groupe Tunisair compte six entreprises dont la compagnie Tunisair qui est détenue par l’Etat à hauteur de 65%.