Mansur Zhakupov (DG de Total Tunisie): 2018 est l’année du 70e anniversaire de Total en Tunisie

Mansur Zhakupov (DG de Total Tunisie): 2018 est l’année du 70e anniversaire de Total en Tunisie

A 35 ans seulement, Mansur Zhakupov aligne déjà un parcours d’excellence au sein du Groupe Total, occupant des fonctions élevées au siège à Paris mais aussi au Gabon, au Nigeria, au Qatar et en Angola. Il vient d’atterrir à en qualité de directeur général de Total , représentant du Groupe Total en Tunisie. Natif du Kazakhstan, il a poursuivi ses études en France où il a décroché ses diplômes d’ingénieur de l’Ecole Polytechnique et l’Ecole nationale supérieure du pétrole et des moteurs (IFP-School) et Exective MBA de HEC Paris, et aux Etats-Unis où il a réussi un Master of Science in Petroleum Engineering à la Texas A&M University.

Comment Total, qui s’apprête à célébrer en son 70e anniversaire en Tunisie, s’engage à y moderniser son offre ? Quelle attitude face au marché illégal ? Comment est perçue l’intention du gouvernement tunisien d’introduire une gamme supérieure de carburants non subventionnés pour voitures de grosses cylindrées? Quelles sont les autres activités de Total en et quelles sont les ambitions pour 2018 ?

Interview.

Le réseau des stations-services est l’activité la plus visible pour les consommateurs finaux d’un groupe pétrolier intégré sur toute la chaîne de valeur des hydrocarbures – de l’exploration à la distribution- comme Total.

Dans le domaine de la distribution des produits pétroliers, c’est aussi l’activité qui présente la plus grande valeur ajoutée au même titre que les lubrifiants.  C’est donc à ce niveau que les efforts de différenciation doivent être accentués.

Ces efforts se déclinent de plusieurs manières.

La station-service de Total est innovante et conviviale grâce à une architecture moderne, une sélection de couleurs qui l’intègre dans le tissu urbain. Elle est aussi moins massive grâce à des éléments de décoration plus fins, un auvent en polycarbonate. Elle est surtout unique puisque chaque station est personnalisée. Son nom est désormais inscrit sur l’auvent, ce qui permet de la repérer géographiquement mais aussi via notre application «Total Services».

Ainsi, ces trois dernières années, nous avons relooké deux tiers de nos stations-services.

Nous voulons aussi offrir ce qu’il y a de mieux à nos clients : un café de qualité à consommer sur place ou à emporter, ainsi qu’un choix de restauration adapté à l’environnement (avec une offre naturellement plus conséquente dans nos stations autoroutières). Pour cela, nous nous sommes associés avec des professionnels de premier plan et des enseignes de qualité, dont Alta Caffè par exemple.

Nous allons progressivement équiper nos stations d’espaces café, dont une dizaine dès cette année.

Un client qui s’arrête dans une station a souvent besoin de s’hydrater, se procurer un snack salé ou sucré dans un emballage compatible avec l’intérieur de son véhicule ou d’être dépanné pour divers types de produits : produits de première nécessité, d’hygiène …

C’est le rôle de nos boutiques en stations. Forts de notre expérience dans ce domaine à l’international, nous voulons faire de «ces convenience stores» une référence en Tunisie.

Enfin, une station est souvent équipée d’une baie d’entretien et d’une aire de lavage.

Notre objectif est d’offrir au client dont le véhicule n’est plus couvert par la garantie du constructeur le meilleur rapport qualité-prix sur les vidanges, surtout par rapport aux garages informels. Pour atteindre cet objectif, nous utilisons deux leviers : le déploiement de centres « Total Quartz Auto Care » et l’installation des professionnels, à l’instar de «Speedy» dans nos stations.

Pour le lavage, nous avons introduit sur le marché tunisien l’offre «Total Wash» avec des portiques à rouleaux. Total Wash est plébiscité par les clients européens.

Cette offre est parfois imitée mais jamais égalée du fait de la longueur d’avance du Groupe Total sur les concurrents. Nous avons été les premiers à développer une offre lavage dédiée et appuyée par de la R&D. C’est d’ailleurs notre branche Raffinage-Pétrochimie qui a développé un produit lustrant pour un brillant profond à la peinture du véhicule lavé ; laissant même un film protecteur qui ralentit les effets salissants.

Moderniser l’outil réseau passe aussi par la création de stations, surtout dans des localités mal desservies où les usagers de la route sont obligés de faire de longs détours. Nous avons un pipeline déjà bien rempli de projets de cette nature.

La modernisation nécessite des qui doivent être rentables pour assurer la pérennité de l’entreprise. Pour l’année 2018, notre Groupe a décidé de freiner les investissements dans les stations-services en parce que nos lourds investissements des dernières années ne sont pas rentables. Les marges des sociétés de distribution sont définies par le gouvernement et sont de trois à quatre fois inférieures à la moyenne du continent. Depuis plusieurs années, leur revalorisation ne suit pas l’inflation que notre profession subit et nous n’avons pas la visibilité nécessaire.

Trois carburants sont aujourd’hui commercialisés dans le pays : le gazole soufré (1000 ppm de soufre), le gazole dit sans soufre (10 ppm de soufre), l’essence super sans plomb 95.

Tous les trois sont effectivement subventionnés dans la mesure où en additionnant le coût d’approvisionnement sur le marché mondial, les frais de transport, les marges des sociétés de distribution et des gérants de stations-services et les taxes, on arriverait à des prix à la pompe supérieurs à ceux en vigueur aujourd’hui. Il est à noter cependant que les taxes sur l’essence sont supérieures à la subvention ; le bilan pour le gouvernement est donc positif sur ce carburant-là. Sur les deux gazoles, en fonction des cotations mondiales, le gouvernement perd de l’argent.

Du point de vue qualité (impact sur les motorisations) et environnement, il est important de progressivement éradiquer le gazole soufré. Il est temps également d’introduire l’essence 98.

Les carburants premiums dont le gouvernement parle sont des carburants dits «additivés». En ajoutant des additifs aux carburants de base (gazoles et essences) disponibles dans un marché, les sociétés de distribution se différencient et offrent aux consommateurs des propriétés nouvelles. Le Groupe Total a développé un additif appelé « Excellium « qui nettoie le moteur et le garde propre. Un moteur propre consomme moins, émet moins et dure plus longtemps. Nous sommes techniquement prêts à commercialiser des carburants Excellium en pour apporter une réelle valeur ajoutée à nos clients.

En ciblant des consommateurs aisés, le gouvernement souhaite éliminer la subvention sur de tels carburants premiums. C’est une démarche intéressante car elle permettra de sensibiliser la population à l’ampleur de la subvention et de l’économiser. Le gouvernement économisera de l’argent au passage car les consommateurs qui vont switcher vers le carburant premium renonceront ainsi à la subvention.

Chez Total Tunisie, on préfère parler de marché illégal. Parallèle résonne trop légitime. Depuis juin 2017, nous observons un marché illégal significativement affaibli. Le timing est corrélé avec la première vague d’arrestations de la campagne anticorruption et le renforcement des contrôles côté libyen.

En ce qui concerne Total, l’affaiblissement du marché illégal dans les gouvernorats de et du Sud a fait augmenter nos ventes de plusieurs millions de litres de carburants par mois, ce qui équivaut à l’ouverture d’une vingtaine de nouvelles stations. Sauf que ce volume retrouvé est surtout commercialisé par les stations déjà existantes, dont les gérants étaient en grande difficulté dans un passé récent face à la concurrence illégale et injuste. Rappelons que chaque station, c’est environ 20 emplois. Rappelons également que la contrebande dans le Sud, c’est principalement de l’essence et donc une grande perte d’argent pour le gouvernement comme expliqué plus haut.

Nous observons depuis quelques semaines une réactivation du marché illégal et c’est effectivement très inquiétant pour nos résultats et la pérennité de notre profession.

Les carburants et le fioul représentent environ 65% de nos ventes. Dans le domaine de la distribution des produits pétroliers, nous commercialisons également du GPL (environ 20% de nos ventes), du Jet pour les avions, des lubrifiants, des produits d’entretien auto et des fluides spéciaux comme l’hexane.

Le Groupe Total est aussi présent en Tunisie à travers sa filiale Hutchinson, un équipementier pour les grands constructeurs automobiles et aéronautiques qui emploie 600 personnes environ dans une activité manufacturière à forte valeur ajoutée.

Mansur Zhakupov, 35 ans, est né à Astana, la capitale du Kazakhstan.

Ingénieur diplômé de l’Ecole polytechnique, Palaiseau, France (2003) et de l’Ecole nationale supérieure du pétrole et des moteurs (IFP-School), master, spécialité : Géosciences et ingénierie du réservoir, 2005). Titulaire d’un Master of Science in Petroleum Engineering obtenu à Texas A&M University, Etats-Unis (2005) et d’un Executive MBA de HEC Paris (2013).

Il rejoindra le Groupe Total en 2005 et sera successivement :

• ingénieur réservoir à Total SA Exploration Production, au siège à Paris, 2005 – 2006,

• puis à Port-Gentil, Gabon (2006 – 2007),

• chef ingénieur réservoir, Akpo à Total Upstream Nigeria, à Lagos, 2007 – 2010,

• chef ingénieur réservoir à Total E&P Qatar à Doha, 2010 -2010,

• chef du département Géosciences affaires nouvelles dans la division Economie (direction au siège à Paris, 2010-2013,

• chef de site et responsable sécurité environnement sur site, FPSO Clov à Total E&P Angola, 2015-2017, • directeur général de Total Tunisie, représentant du Groupe Total en Tunisie depuis 2017.

est l’année du 70e anniversaire de Total en Tunisie. Tous les autres majors pétroliers ont quitté sauf Total. Le Groupe Total est très attaché aux pays où il opère ; même si nous rencontrons en Tunisie beaucoup de difficultés d’ordre économique (dont les marges) et d’ordre administratif, surtout dernièrement.

Une des ambitions pour est de promouvoir nos lubrifiants de marque Total et Elf. Les lubrifiants sont des produits à forte composante R&D et qui font une réelle différence sur le moteur et la consommation de votre véhicule. Or, les dépenses en lubrifiants dans le budget d’un automobiliste ne représentent qu’un pourcentage négligeable sur l’ensemble des frais. Cela n’a donc pas de sens d’économiser sur les lubrifiants en les choisissant en fonction du prix uniquement.

Les R&D lubrifiants du Groupe Total sont en constante augmentation depuis plusieurs années. Notre part de marché mondiale a progressé de 33% entre 2008 et 2014 tandis que les parts de marché de nos grands compétiteurs ont stagné ou reculé.

Cette progression est le reflet de la qualité et de la valeur que nos lubrifiants créent pour les utilisateurs.

En Tunisie, la plupart des concessionnaires font déjà confiance aux lubrifiants de marque Total ou Elf. J’aimerais que ce choix fait par les professionnels en connaissance de cause soit aussi naturel pour le consommateur final.

www.leaders.com.tn