Les Etats-Unis se disent préoccupés et déçus par les atteintes à la liberté d’expression en Tunisie

Les Etats-Unis se disent préoccupés et déçus par les atteintes à la liberté d’expression en Tunisie

 

Le département d’État des États-Unis s’est dit « préoccupé et déçu » par les rapports récents de la Tunisie faisant état d’atteintes à la liberté de presse et d’expression.

Lors d’une conférence de presse tenue ce jeudi 7 octobre 2021, le porte-parole du département Ned Price a souligné que les Etats-Unis sont troublés par le recours, en Tunisie, à la justice militaire dans des affaires civiles.

« Il est essentiel pour le gouvernement tunisien d’honorer son engagement à respecter les droits humains comme stipulé dans la constitution et affirmé dans le décret présidentiel 117. Nous exhortons aussi le président tunisien et la nouvelle cheffe du gouvernement à répondre rapidement à l’appel du peuple tunisien pour une feuille de route claire permettant le retour à un processus démocratique et transparent impliquant la société civile et les diverses voix politiques » a-t-il soutenu.

 

On rappellera que la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants américaine entend tenir une audition qui sera consacrée à l’examen de la situation en Tunisie, le jeudi 14 octobre 2021.

Il s’agit d’une première depuis l’annonce, par le président de la République, Kaïs Saïed, des mesures exceptionnelles et du gel du Parlement, le 25 juillet dernier.

L’audience a été organisée sous la pression des démocrates, dirigés par le sénateur Chris Murphy, qui s’est récemment rendu en Tunisie et a rencontré le président.

 

 

M.B.Z