Le SNJT suspend son partenariat avec le ministère de l’Intérieur

Le SNJT suspend son partenariat avec le ministère de
l’Intérieur
Le Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT) a décidé de suspendre son partenariat avec le ministère de l’Intérieur, en réaction aux agressions subies par journalistes et photographes.

Le Syndicat a dénoncé le mutisme face « aux pratiques répressives » visant les journalistes qui étaient présents, mercredi, lors de l’intervention des forces de l’ordre pour suspendre le sit-in observé par le Parti Destourien Libre (PDL) devant le bureau de l’Union Internationale des Savants Musulmans.

Dans une déclaration, le SNJT rappelle que le partenariat établi avec le ministère de l’Intérieur avait pour objectif d’assurer aux journalistes de meilleures conditions de travail.

Le syndicat estime que les agressions répétées ciblant les professionnels ne peuvent plus être considérées comme étant des cas isolés. Il s’agit, selon le syndicat, d’agressions méthodiques alimentées par l’impunité et le silence du ministère.

Dans sa déclaration, le Syndicat affirme qu’une plainte sera déposée contre le ministère de l’Intérieur et toutes les parties impliquées dans les agressions contre les journalistes.