Le Maroc et la Tunisie, les premiers bénéficiaires des financements de la BAD dédiés au transport

Le Maroc et la Tunisie, les premiers bénéficiaires des financements de la BAD dédiés au transport

La BAD a prêté et donné plus de 30 milliards de dollars pour améliorer les systèmes de transport en Afrique. Le Maroc et la Tunisie  en sont les premiers bénéficiaires.

Le Maroc et la Tunisie sont les premiers bénéficiaires des financements liés au transport accordés par le groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD) durant ses 50 ans d’existence. Ces deux pays ont reçu, respectivement 2,7 milliards et 2 milliards de dollars, indique un document qui vient d’être publié par la Banque, à l’occasion du cinquantenaire du premier projet qu’elle a financé, en 1967, (les voies routières au Kenya).

Le Maroc a reçu 2,7 milliards de dollars pour 14 projets. Il s’agit de la construction  d’une autoroute et de 290 kilomètres de voie ferrée, le renforcement de 600 kilomètres de routes, la construction et la modernisation de 7 aéroports. Ces financements ont aussi contribué à la réalisation du port de Nador West Med et bénéficié à 18 millions d’usagers, souligne la BAD.

Selon la même source, 14 projets ont été financés en Tunisie totalisant 2,030 milliards de dollars de financement et profitant à 8 millions de Tunisiens. Parmi ces projets, la construction de l’autoroute Gabès-Ras Jdir, le renforcement de 5 300 km de routes, la construction de l’aéroport d’Enfidha et la modernisation du réseau ferré.

L’Algérie a reçu 760 millions de dollars de financements de la BAD durant cette période pour 8 projets. Il s’agit de 1.200 km de routes bitumés et renforcés, l’équipement du port de Djendjen (wilaya de Jijel) et l’amélioration du réseau ferroviaire.

En 50 ans d’existence, la Banque Africaine de Développement a financé plus de 450 projets de transport (Routes, ports, aéroports, voies ferrées), ayant profité à près de 450 millions de personnes en Afrique. Au total, la Banque a prêté et donné plus de 30 milliards de dollars pour améliorer les systèmes de transport en Afrique.

Maghreb Emergent

www.maghrebemergent.com