La BAD accorde à la Tunisie deux prêts de 38,6 millions d’euros

La BAD accorde à la Tunisie deux prêts de 38,6 millions d’euros

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de (BAD) a annoncé qu’il accordé à la deux équivalant à 38,626 millions d’euros, financés conjointement par l’intermédiaire du guichet de la BAD et l’Africa Growing Together Fund (AGTF).

Ces prêts sont destinés à financer le projet de valorisation des et le développement des en .

A travers une approche intégrée visant le développement des , ce projet contribuera à l’amélioration des revenus et des conditions de vie des populations rurales vivant dans des zones parmi les moins favorisées de la Tunisie. Le projet cible 14 délégations, du centre-ouest du pays, rattachées aux gouvernorats de Kairouan, Kasserine et Sidi Bouzid.

Les objectifs du projet s’alignent aux deux piliers de la nouvelle stratégie pays 2017-2021 pour la destinée à soutenir les efforts du pays et à assurer le retour à une croissance inclusive à travers l’appui à l’industrialisation et au développement des chaines de valeur, ainsi qu’à l’amélioration de la qualité de vie des populations des régions prioritaires. Le projet répond également à deux des 5 priorités opérationnelles (dites TOP 5) de la BAD à savoir « Nourrir l’ » et « Améliorer les conditions de vie des populations africaines ».

Le projet sera mis en œuvre entre mars 2018 et décembre 2022 et prévoit la valorisation et réhabilitation de 9000 hectares nets de périmètres irrigués des zones rurales ciblées, l’aménagement de 32 km de pistes rurales, le développement des chaines de valeur agricole, l’amélioration de la productivité agricole, la valorisation et la commercialisation des produits ainsi que le développement des activités génératrices de revenus et d’emplois.

« Ce projet contribuera à réduire les disparités régionales en et à améliorer les conditions de vie des populations rurales dans des zones parmi les plus défavorisées du centre ouest du pays », a souligné le directeur général de la BAD pour l’Afrique du Nord, Mohamed El Azizi. Et d’ajouter : « Le projet bénéficiera directement à plus de 3.500 ménages, soit environ 20.000 personnes dont 50% de femmes, et permettra de créer environ 4.600 emplois permanents au profit des jeunes et des femmes».

Au-delà de la production agricole, le projet contribuera à créer une dynamique de développement local. Il comprend le renforcement des activités des groupements de développement agricole et des sociétés mutuelles de services agricoles par la formation et le renforcement des connaissances techniques et managériales des agriculteurs pour une efficace de l’eau et des infrastructures d’irrigation ainsi que leur accompagnement dans le processus de labélisation de leurs produits. Outre l’assistance technique, le projet facilitera l’accès au financement à travers les mécanismes existants et le financement de  sous-projets dans le domaine du développement des chaines de valeur agricole en vue de favoriser l’investissement privé en milieu rural et soutenir la transformation agricole de la vers une croissance plus durale et inclusive.

Le portefeuille actuel de la BAD en comprend 42 opérations, totalisant environ 1,5 milliard d’euros, dont 13 du secteur public, 8 du secteur privé et 21 opérations de dons réparties en 9 opérations financées par le Fonds d’assistance technique pour les pays à revenu intermédiaire. Le secteur financier représente 33% du portefeuille actif, suivi notamment des secteurs du transport (27%), de l’eau et assainissement (17%), du secteur social (12%) et de l’énergie (9%).

E.M

www.leconomistemaghrebin.com