Festival international de Hammamet: Une agréable nuit de théâtre

Festival international de Hammamet: Une agréable nuit de théâtre

La clôture du volet ActNow de la 53ème édition du international de Hammamet, a eu lieu lundi soir avec trois pièces qui ont été données en au théâtre du jardin sis au Centre Culturel International de Hammamet. Les amateurs du quatrième art avaient rendez-vous avec les pièces suivantes :

« Anniversaire » Mise en scène de Ramzi Azaiez (D’après le texte d’Harold PINTER)

Cette pièce de théâtre met en scène 6 personnages mais le noyau essentiel de cette pièce est « Stan », un jeune homme qui  se terre dans une isolée… Pensant être loin d’Eux. Mais ils le trouvent et le harcèlent par de nombreuses questions. Mais, comme c’est son anniversaire, il a le temps de les esquiver lors des festivités….

Le jeu des acteurs ainsi que le texte n’étaient pas très travaillés. On sentait l’amateurisme.

A la fin de cette pièce qui n’a pas conquis tous les présents, le comité d’organisation du a invité le à changer de décor et de se diriger vers un autre lieu afin de regarder la deuxième pièce.

En accédant à ce nouveau décor, le , s’est retrouvé en face d’une actrice en train de sculpter le corps d’un autre acteur recroquevillé entre ses jambes.

A travers les expressions de la danse et de la manipulation de la matière, ce spectacle tend à mettre en relief la valeur de la pureté en relation avec la vie de l’individu dans une nouvelle approche artistique où se rapprochent et se croisent deux disciplines, l’art organique (la chorégraphie) et les théâtres de marionnettes (manipulation de matière), une relation intrinsèque a lieu entre les corps et la matière. Le corps est dans l’espace. La quête de soi est une aventure continuelle dans un formidable croisement de formes et de mouvements.

Il s’agissait d’un théâtre du silence dont le seul moyen d’expression était le corps et cela fut très beau à voir et à regarder. Le professionnalisme, la maîtrise parfaite du corps, du visage et des expressions faciales donnaient la chair de poule au qui à un moment de la pièce a été approché de très près par les deux acteurs. Un contact qui a beaucoup plu à ceux qui assistaient.

A la fin de leur jeu, le leur a offert une standing ovation tellement la pièce leur a plu.

Changement de décor et changement de pièce.

La pièce essaye à travers quatre personnages de traiter de la question de la face cachée et celle apparente dans la vie en s’interrogeant si l’être humain peut résister à ce qu’il subit aujourd’hui comme tentation dans la vie quotidienne, écartelé par ses conservateurs innés.

Avec des touches d’humour, cette pièce a arraché des éclats de rire au qui après les émotions suscitaient par « Glaise » avait besoin de changer d’ambiance.

Une soirée qui a révélé de nouveaux talents du théâtre.

highlights.com.tn