Exposition de l’artiste italien Joseph Pace en juin prochain au Musée du Bardo : « Gold », la révélation de la forme

Exposition de l’artiste italien Joseph Pace en juin prochain
au Musée du Bardo : « Gold », la révélation de la
forme
Des sculptures en bijoux de l’artiste italien Joseph Pace seront visibles à l’exposition « Gold, la Révélation de la Forme » prévue au mois de juin prochain, à la salle de Sousse au Musée du Bardo à Tunis.

L’exposition programmée auparavant entre juin et septembre 2020, a été à plusieurs reprises reportée à cause de la pandémie de la Covid-19. L’Institut culturel italien de Tunis (IIC) a annoncé un projet qui se tiendra en partenariat avec les institutions tunisiennes en charge du patrimoine (Inp, Amvppc).

Joseph Pace exposera 10 sculptures en bijoux, en plus d’un ensemble sculptural de moyenne dimension, composé par trois sculptures rassemblées. Elles seront installées sur des bases en bois couvertes de coussinets de protection en feutre. Sur chaque base sera installé un miroir qui aura pour effet d’intensifier la lumière sur les sculptures.

Ces oeuvres font partie de son projet « Série MIDAS » et qui ont été présentées dans plusieurs musées à travers l’Italie ainsi qu’au Brésil où il expose assez régulièrement depuis 2010.

Joseph Pace est né en 1959 à Morbegno, en Italie. La métamorphose de la matière est au cœur de son œuvre, au langage raffiné et esthétisant. Ses sculptures sont composées de milliers de bijoux, pour la plupart vintage, que l’artiste récupère des résidus de la production industrielle dans le monde entier.

L’artiste réalise une sorte de recherche dans le domaine de l’ »archéologie industrielle » appliquée à la décoration du corps de notre temps.
Anti-organique par définition, Pace cultive dès la fin des années 80 un intérêt permanent pour l’art informel comme pour l’héritage classique italien et arabe. Son œuvre trouve son inspiration dans la mode, l’histoire et les arts décoratifs. Il fait usage de différentes techniques influencées par l’iconographie, la philosophie et la psychanalyse.

Crédit photos : Joseph Pace Art work