Ennahdha et le PT organisent deux manifestations sur les mêmes lieux : les risques d’affrontement ?

Ennahdha et le PT organisent deux manifestations sur les
mêmes lieux : les risques d’affrontement ?

 

Le Mouvement Ennahdha et le Parti des Travailleurs (PT), organisent demain samedi à Tunis deux manifestations. Supposés se dérouler séparément, les deux rassemblements se déroulent quasiment sur les mêmes parcours, ce qui risque de donner lieu à des rixes surtout que les deux partis ont des divergences de fond sur les principales préoccupations de leurs partisans respectifs.

Le Mouvement Ennahdha a appelé ses partisans et ses sympathisants à descendre dans la rue pour ” défendre les institutions de l’Etat et stopper les appels au chaos et à la dissolution du Parlement”. Il entend par là ” lancer un message à tous les acteurs politiques et sociaux sur l’importance du dialogue ” et ” l’impératif de renforcer les fondements de l’unité nationale et de l’exercice démocratique “. Sa manifestation partira à midi du carrefour Kheireddine Pacha, à Montplaisir, vers la place 14 janvier.

Le Parti des Travailleurs, auquel se joindra l’Union des forces jeunes, organise pour sa part un rassemblement de protestation place Helmi Manaï à Bab el-Khadhra, à midi, suivi d’une marche en direction de l’Avenue Habib Bourguiba. Il appelle ses partisans et tous les Tunisiens à se mobiliser dans la rue pour manifester contre ” les rétrogrades destouriens et islamistes”. Il s’agit également de ” dénoncer les agissements du système au pouvoir ” qui ” joue avec les intérêts du pays et du peuple “, indique-t-il sur sa page officielle.

Si Ennahdha a fait savoir depuis longtemps sa décision de sortir dans la rue samedi 27 février, le Parti des Travailleurs a pris sa démarche tardivement, ce que d’aucuns considèrent comme une provocation.

Comme on doute que les deux foules vont se regarder en chiens de faïence, les ingrédients de l’affrontement sont présents et il faut espérer que la retenue l’emportera.

Les forces de l’ordre vont avoir beaucoup à faire, car les risques d’en découdre avec elles sont aussi à l’ordre du jour.