Déclaration conjointe entre Kaïs Saïed et Emmanuel Macron: Un prêt de 350 millions d’euros au profit de la Tunisie

Déclaration conjointe entre Kaïs Saïed et Emmanuel Macron:
Un prêt de 350 millions d’euros au profit de la Tunisie

En marge de sa visite en , le Président de la République Kaïs Saïed a tenu, hier, une conférence de presse conjointe avec son homologue français Emmanuel Macron, une occasion pour ce dernier de réaffirmer l’engagement de son pays en faveur de la .

Et c’est dans ce contexte qu’Emmanuel Macron a annoncé, en effet, un prêt de 350 millions d’euros au profit de qui sera destiné à l’aider pour faire face à la période post-coronavirus en appuyant notamment son système hospitalier.

A l’issue d’un entretien avec son homologue Kaïs Saïed, le Président français a également profité de cette conférence pour revenir sur le dossier libyen en exprimant son refus de l’ingérence turque dans ce pays. «Je considère aujourd’hui que la Turquie joue en un jeu dangereux et contrevient à tous ses engagements pris lors de la conférence de Berlin», a-t-il déclaré. «La France et demandent ensemble que les belligérants cessent le feu et tiennent leur engagement de reprendre les négociations», a-t-il ajouté.

Revenant sur la crise du coronavirus, le Président français a salué les efforts fournis par et la «détermination du peuple» à faire face à cette pandémie, promettant «d’agir ensemble pour limiter les effets de cette crise mondiale».

Pour sa part, Kaïs Saïed, qui s’est réjoui des relations qu’entretiennent les deux pays, a affirmé que le président de la République française est prêt à aider les Tunisiens pour concrétiser leurs rêves. «Je rêve toujours d’une cité hospitalière à , je rêve aussi de grands projets comme un TGV qui relie à Tataouine. Aujourd’hui, à l’issue de cette visite fructueuse, j’ai pu constater que le Président français est prêt à nous aider pour concrétiser nos rêves», a-t-il affirmé.

Et d’appeler Emmanuel Macron à mettre en place ce qu’il appelle de nouveaux concepts pour répondre aux transformations que connaît le entier. «Le Président français est conscient des transformations que connaît le monde entier, aujourd’hui nous entamons une nouvelle phase avec de idées, mais malheureusement, les concepts qui prévalaient auparavant sont restés inchangés, il est grand temps de penser à mettre en place de nouveaux concepts pour répondre aux aspirations des deux peuples», a-t-il déclaré, affirmant que cette visite intervient dans le cadre d’un nouvel élan à la entre les deux pays.