Concentré de tomate : Le paiement selon la qualité retenue

Concentré de tomate : Le paiement selon la qualité
retenue
Dans son ensemble, la filière du double concentré de tomate a atteint un niveau de qualité appréciable, ce qui lui permet de conquérir de nouveaux marchés au cours des mois à venir.

M. Salah Ben Youssef, de l’Industrie et des PME, a reçu, mercredi 24 juin, au siège de son département, M. Samir Majoul, président de l’Utica, en présence de  M. Montassar Khalfallah, président de la Chambre syndicale nationale des industries des conserves alimentaires, M. Jamel Jarii, directeur général du Groupement des industries des conserves alimentaires et Mme Hamida Belgaied, directrice générale des industries alimentaires.

Lors de cette , les participants ont examiné les perspectives de de la filière des tomates dans le cadre d’un travail collectif entre les différents intervenants dans le secteur et les professionnels ainsi que le ministère de l’Industrie et des PME, le ministère de l’Agriculture, de la Pêche et des Ressources hydrauliques, le ministère des Finances ainsi que de l’ et l’Utap.

Un label  de qualité pour  les tomates

Dans son intervention, le a souligné la nécessité de bien se préparer pour la campagne de récolte des tomates saisonnières destinées à la transformation dans les meilleures conditions. Il a recommandé d’accélérer la réalisation d’un label de qualité dans la filière des tomates et de parachever les procédures relatives au paiement des producteurs selon la qualité des tomates présentées et de les généraliser. De son côté, M. Samir Majoul a indiqué que les industriels demandent de promouvoir les exportations dans un contexte marqué par la pandémie du coronavirus. Il s’agit donc d’exporter une partie de l’excédent de la production du double concentré de tomate dans les marchés extérieurs.

A noter que la superficie programmée pour la plantation des tomates saisonnières est estimée à 16 mille hectares. Le stockage comporte des quantités produites l’année dernière soit 23 mille tonnes et il est prévu d’enregistrer près d’un million de tonnes de tomates  fraîches au cours de cette campagne 2019-2020. Il est prévu, de même, la production de près de 123 mille tonnes de double concentré de tomate qui est très prisé par les familles tunisiennes et à l’étranger.

Cette était également une occasion pour évoquer la nécessité de préserver l’environnement en utilisant des techniques modernes en vue d’évacuer les eaux provenant des usines et d’assurer leur traitement conformément aux normes et aux réglementations en vigueur.