Commission mixte 5+5 entre l’Utap et le gouvernement : Un accord sur divers domaines d’activités

Commission mixte 5+5 entre l’Utap et le gouvernement : Un
accord sur divers domaines d’activités
Lors de la réunion de la commission mixte 5+5, l’Utap s’est penchée avec le gouvernement sur divers points en suspens. Il y a eu accord pour appliquer des solutions de nature à diminuer les pressions sur les agriculteurs et les pêcheurs.

La commission mixte 5 + 5 entre le gouvernement et l’Union tunisienne de l’agriculture et de la pêche (Utap) a tenu sa réunion périodique le 2 mars au Palais du gouvernement de La Kasbah sous la présidence de M. Hichem Mechichi, chef du gouvernement. La réunion a été une occasion pour évoquer la situation agricole à la lumière des difficultés actuelles des différentes filières de production et des pertes subies par les agriculteurs et les pêcheurs.

Il a été convenu, lors de cette réunion, d’activer l’augmentation de 5% en tant que compensation du carburant, décidée depuis 2019. En outre, il est question d’assurer plus de souplesse au niveau de l’application de l’utilisation des équipements digitaux sur 40 mètres (pour le contrôle des unités de pêche par satellite). Il a été convenu également de réduire les redevances d’exploitation des équipements digitaux et de ne pas prendre en considération les zones de pêche dans la haute mer.

Révision de l’agréage du blé

Par ailleurs, il a été décidé une augmentation du prix de réception du lait à la production qui sera annoncée dans un communiqué qui sera publié ultérieurement par le gouvernement.

Pour ce qui est des produits fourragers, les parties réunies se sont mis d’accord pour maîtriser les prix des intrants fourragers et de définir une nomenclature des prix ainsi que les marges bénéficiaires lors de la vente. Les décrets réglementaires du Fonds des catastrophes naturelles seront révisés.

Il a été convenu, de même, de décider un ajustement des prix d’acceptation des céréales pour cette campagne en définissant le taux lors d’une séance de travail mixte qui sera tenue à ce sujet. Il a été question aussi  d’accélérer la révision la nomenclature d’agréage du blé à titre exceptionnel au cours de la campagne de la récolte prochaine.

Les semences sélectionnées productives bénéficieront d’un soutien de la part des pouvoirs publics.

Pour ce qui est de la pomme de terre, le programme de productivité des semences sera activé en arrêtant un programme de stockage régulateur de 40 mille t. Il a été convenu d’éviter l’importation des produits agricoles en consolidant le contrôle sanitaire.