Bons baisers de Doha : Ce que les Tunisiens peuvent savoir de ce qui se passe aujourd’hui au Qatar

Bons baisers de Doha : Ce que les Tunisiens peuvent savoir de ce qui se passe aujourd’hui au Qatar

Doha – De l’envoyé spécial de Leaders, Taoufik Habaïeb – Aucun signe extérieur dans la capitale du Qatar ne trahit la moindre inquiétude quant à la situation sous tension dans la région. Les magasins sont super-achalandés, et à force d’accroitre les importations, pour contourner l’embargo de l’Arabie Saoudite, les prix de certains produits alimentaires ont même baissé. Il faut discuter avec la communauté d’affaires et des officiels pour percevoir une attention soutenue à l’évolution de la situation politique dans la région. Derrière une sérénité qui se veut optimiste et rassurante, les interrogations persistent. Le ballet diplomatique de grandes personnalités internationales en visite à Doha confirme que le Qatar continue à bénéficier de l’amitié de nombre de pays.

Grand discours de l’Emir Tamim Bin Hamad Al Thani, mardi devant le Parlement, visite du Roi Mohamed VI, du président Erdogan, du Premier ministre d’Ethiopie, présence du Dr Moncef Marzouki et arrivée d’une forte délégation commerciale tunisienne : une actualité très intense.

Rien que cette semaine, c’est le Roi du Maroc, sa Majesté Mohamed VI qui est en visite à Doha. Les grandes avenues de la capitale sont pavoisées aux couleurs des deux pays. Invité à l’inauguration du Louvre d’Abu Dhabi, le souverain marocain a tenu à se rendre au Qatar pour « une visite fraternelle ». Point d’une forte suite d’hommes d’affaires, comme lors de ses tournées habituelles, le Roi a voulu marquer le caractère politique de son déplacement.

Un autre chef d’Etat arrive ce mardi après-midi à Doha pour une visite hautement significative : le président Turc, Recep Tayep Erdogan. Il présidera avec l’Emir Tamime Bin Hamad Al Thani la troisième session du Haut comité stratégique bilatéral. Alliée du Qatar, la Turquie multiplie les initiatives de soutien à l’Emirat et en tire bon profit sur le plan du commerce et des affaires. Les produits turcs sont en effet fort présents dans les supermarchés.

Un autre partenaire, l’Ethiopie, déploie sa diplomatie au Qatar. Le Premier ministre Haile Mariam Dessalegn est reçu au plus haut niveau.

Un autre visiteur qui ne peut passer inaperçu, l’ancien président provisoire de la République, Moncef Marzouki. Il était l’invité lundi soir d’une association de Syriens qui a souhaité l’écouter livrer son analyse de la situation.

Loin de la politique, la Tunisie du business est cependant au cœur de l’intérêt de la communauté d’affaires à Doha. Conduite par le ministre du Commerce, Omar Béhi, une délégation de 130 opérateurs économiques est depuis lundi après-midi à ferrailler pour décrocher des marchés. La première moisson est déjà prometteuse.

Dans les malls de Doha, comme à Souk Waqef, les Tunisiens résidents au Qatar que vous rencontrez sont pour la plupart satisfaits de leur séjour. Bien appréciés au travail, considérés et respectés de tous, ils voient leur nombre s’accroître pour dépasser désormais les 25000 personnes. Ainsi va la vie à Doha.

Taoufik Habaieb

www.leaders.com.tn