A l’espace INART à Hammamet : Rendez-vous éclectiques

A l’espace INART à Hammamet : Rendez-vous
éclectiques
L’Inart, association à caractère culturel à Hammamet, s’active pour offrir au public le maximum d’activités culturelles et d’événements de qualité. Les dates fixées n’ont pas été programmées au quotidien à l’espace Inart, situé en plein cœur de la Médina de Hammamet. Depuis juillet, jusqu’à la 2e quinzaine d’août, de nombreux rendez-vous sont attendus : expositions, présentations de livres, hommages et rendez-vous poétiques …

Suite au Covid-19, l’événementiel et les festivals annuels de Hammamet ont été organisés avec une programmation locale pour un public jusqu’ici présent mais tout en respectant les mesures de protection sanitaire. A l’Inart, dans un local authentique, en plein air, les responsables ont élaboré une programmation culturelle de qualité, ouverte au public. Un contenu éclectique et pas courant à trouver dans une région très prisée par les riverains en plein été et où la culture se fait rare pendant l’année.

A l’espace Sidi Abdallah, local de l’Inart, le 9 août 2020, par un après-midi d’été, un hommage a été rendu à feu Abbes Abdelkafi, universitaire, fervent défenseur des droits des femmes, de la culture et du patrimoine. Il soutenait autrefois les activités du lieu. Cet hommage sera suivi de la présentation du dernier livre de Raja Ben Slama en sa présence, intitulé «Ordre et désordre des genres » dans l’après-midi du 13 août. Samedi 15 août 2020, l’espace ouvrira ses portes à la photographie, la peinture, l’exposition « Fibres féminines », le design graphique et la gravure. Le lendemain, un débat sur «l’art visuel aujourd’hui en Tunisie», modéré par Elsa Despiney, coauteure de «Artistes de Tunisie» aura lieu. Hakim ben Hamouda présente son dernier livre paru, édité par Nirvana éditions, et ce, le 23 août. Le dimanche 30 août, un hommage sera rendu à l’iconique Leila Menchari, «La fille de Hammamet». Le programme estival prendra fin le 6 septembre avec l’exposition consacrée aux artistes de la médina de Hammamet. Intitulée «Bled Intra Muros», elle mettra à l’honneur Moncef Zayane, Ghada Zayane, Mohamed Fenina et Fehri Zarrouk.

D’autres rendez-vous, qui ont eu lieu à partir du 19 juillet, en présence d’un public important, ont été consacrés aux poètes de Hammamet en guise d’inauguration, aux artistes-pionniers Moncef Guiga et Dalel Tangour ep Bouslama, à la présentation d’un livre d’actualité titré « Vivre au temps du Covid », publié par Nirvana, de l’Irmc, Wassila Saadia. Nourredine Dougui a présenté son ouvrage «Wassila Bourguiba, la main invisible», publié chez Sud Editions. La date du 6 août a été consacrée à l’atelier de Faiza Ouali, appelé « Palette de Lumière».