5e édition de «Saha Chribtek» du Goethe Institut: Pour plus de productivité et de visibilité

5e édition de «Saha Chribtek» du Goethe Institut: Pour plus
de productivité et de visibilité

Quatre clips vidéo, sur quatre univers musicaux éclectiques, en ligne sur Youtube pour le mois de Ramadan.


La manifestation ramadanesque connue «Saha Chribtek» du Goethe qui, habituellement propose une programmation faite de concerts et autres projections en plein air revêt, pour sa 5e édition, le format virtuel, couvre-feu et mesures préventives en temps pandémique obligent. Ainsi, le Goethe Institut, en partenariat avec l’Association des Amis du Belvédère, a envisagé l’actualisation du format classique en un programme virtuel sur sa chaîne Youtube. «Sahha Chribtek» consistera, cette année, en un programme d’accompagnement, visant à offrir à quatre musiciens, en solo ou en groupe, l’opportunité d’explorer leur potentiel créatif, dans le but d’une production musicale professionnelle. Les artistes sélectionnés ont pu enregistrer professionnellement leur morceau musical et produire un clip vidéo en immersion totale de leurs univers artistiques, dans divers endroits insoupçonnés du Parc du Belvédère de Tunis.

Cette initiative vient en réponse à la crise vécue par l’artiste à cause la pandémie de la Covid-19,  qui a eu un impact très violent sur leurs moyens de subsistance. Les musiciens et les artistes liés à la scène étant les plus touchés car gagnant leur vie grâce aux spectacles. Aussi, les formats virtuels se sont présentés comme un nécessaire alternatif proposant aux artistes des plateformes de visibilité et d’expression créative qui leur permettent d’échanger avec le public.

Dans ce cadre, quatre clips vidéo, sur quatre univers musicaux éclectiques, seront mis en ligne, durant le mois de Ramadan, à raison d’une vidéo chaque fin de semaine sur la chaîne Youtube du Goethe Institut qui sera aussi relayée sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram. Les artistes Ahmed Litaiem & Selim Arjoun (duo), Mariem Azizi, Ines Afs et Gorbi ont été sélectionnés, suite à un appel à candidature lancé, en mars dernier, par l’équipe du département culturel du Goethe-Institut Tunis, et des experts en productions musicales et audiovisuelles.

Grâce au soutien de l’ingénieur du son Aymen Baccar, ces artistes ont pu enregistrer, mixer et mastériser leurs titres originaux, dans un studio de son professionnel. Ils ont collaboré avec l’artiste Héla Lamine, qui a créé l’identité visuelle de tout le projet. Cette dernière a apporté sa touche artistique singulière, sous forme de dessins numériques sur photos, pour produire un visuel qui s’associe au profil de chaque candidat, en s’imprégnant profondément de l’univers artistique de chacun d’entre eux. Et pour finir, le Parc du Belvédère a abrité les tournages des quatre clips vidéo qui ont été réalisés par Fatma Ben Aissa, sous la direction photographique de Callum Francis Hugh. «A travers Saha Chribtek, nous ajoutons à la musique naturelle de la faune et de la flore du Parc du Belvédère, celle d’artistes émergents de la scène musicale tunisienne», notent les organisateurs et d’ajouter:  «Nous pensons que l’espace public pourrait être une source d’inspiration et une scène pour l’expression créative, notamment dans des périodes difficiles comme celle-ci».